Señor Coconut y su junto: El baile alemán


Ici maintenant je vous propose l’Émission du 18 mars 2006, laquelle révèle encore certaines de mes précédentes découvertes, dont Yoanis Menge (L’oiseau et l’avion) et Serge Arseneau (Amalmoute) des îles, et un extrait d’une trame sonore de Julienne Boily (Mur des séparations), des îles aussi, mais révèle surtout cette merveille héritière du Krautrock, une des multiples facettes de Uwe Schmidt (cet Allemand exilé au Chili afin de se nourrir de nouveaux styles musicaux et géniteur de plus de 70 albums sous plus de 50 pseudonymes)

qui est ici signée Señor Coconut y su junto: EL BAILE ALEMÁN, qui reprend de grand succès de Krafwerk dans un style authentiquement latin, quoiqu’éxécuté principalement via de l’échantillonnage et par 3 voix. Schmidt collabore ces dernières années avec Bernd Friedmann avec Flanger, publié par Ninja Tune. Qu’il est charmant de transposer les styles ~ ici c’est même une rennaissance ~, c’est bien ce que nous offre aujourd’hui la musique électronique. Pour écouter ce Céleri Électrique du 18 mars 2006 et pour l’info sur l’émission: cliquez ici!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :